PORTRAIT N°5 PIERRICK BERNARD

  • Par asanzin
  • Le 18/02/2017
  • Commentaires (0)

Pierrick Bernard, l'athlétisme? Il est tombé dedans quand il était petit... Et bien pas du tout! Malgré son illustre grand-père Michel Bernard, des parents athlètes, un parrain (Bruno Levant) international également, Pierrick n'a commencé l'athlétisme qu'à presque 18 ans, en junior 2ème année!

PierrickPiou3

Pierrick progresse très vite et dès sa première saison il se qualifie aux championnats de France de cross. Il prend goût à l'effort et commence donc à s'entraîner sérieusement. 

Les résultats s'éméliorent doucement et c'est en 2014 qu'il se révèle réellement et arrive à se classer parmi les meilleurs français, il est alors espoir. 3'47"63 sur 1500m, 1'52"47 sur 800m et 30'55 sur 10 km, Pierrick approche les podiums nationaux, 5ème sur 1500m et 4ème sur le 10km.

La saison de cross 2015 laissait présager une saison estivale encore meilleure mais des petits ennuis de santé détectés au mois de juin lui font arréter prématurément sa saison de piste. Malheureusement lors de sa reprise au mois d'Août 2015 Pierrick ressent une vive douleur au genou gauche puis au droit, impossible de courir plus de 15 minutes. La blessure durera 8 longs mois. Ce n'est qu'à la fin du mois de mars 2016 qu'il reprend l'entraînement! 

C'est donc avec une envie et un courage décuplé qu'il rechausse les baskets, mesurant l'immense bonheur de pouvoir "juste courir une heure"! 

Le travail et les qualités aidant, Pierrick retrouve donc petit à petit son niveau. Pas toujours patient, il sait pourtant que le chemin va être long mais déjà cette saison les résultats sont là, meilleurs encore que les années précédantes: 2ème derrière le champion d'Europe junior Jimmy Gressier lors des 1/4 de finale à Anzin, 2ème encore juste derrière l'international espoir Quentin Tison aux 1/2 finales des championnats de France de cross à Liévin, personne ne l'attendait à ce niveau aussi tôt!

Mais le travail est loin d'être fini, Pierrick est encore en pleine reconstruction mais cela ne l'empêchera pas d'avoir de belles ambitions pour ces championnats de France à Saint-Galmier, viser un top 20/25 serait la plus belle des récompenses.

Sans aucun doute nous serons tous deriière Pierrick, dimanche 26 février à 14h au départ du championnat de France de cross court et tout au long des 3980m! 

Piou2

Aller Pierrick et vive l'ASAnzin.

 
Vous devez être connecté pour poster un commentaire